Home Cinéma Falling

De Viggo Mortensen, avec lui-même, Lance Henriksen, Terry Chen…
Falling © Metropolitan Film

Dire qu’on attendait le premier film de Viggo Mortensen est un euphémisme. On suit le grand acteur depuis tant d’années. Chez Cronenberg, Peter Jackson, Campion, De Palma… Pour Falling, il s’est réservé le rôle de John, homosexuel en couple, père adoptif d’une petite fille. Celui-ci accompagne les vieux jours de son père, Willis, conservateur, atteint de démence… N’en jetez plus : la coupe est pleine ! Le scénario (écrit par Mortensen himself) cumule clichés et poncifs. Falling tient plus du téléfilm vieillot que d’une véritable œuvre de cinéma. Que l’apprenti-réalisateur revendique l’inspiration du maître japonais Ozu pour sa mise en scène, laisse pantois. Lance Henriksen (l’androïde Bishop d’Aliens, le retour) est la seule raison de découvrir ce rendez-vous manqué.

Grégory Marouzé
Articles similaires
Nell Tiger Free in “Servant,” now streaming on Apple TV+.