Home News Frère des ours

Bertrand Saint-Yves

(c) Bertrand Saint-Yves

C’est vrai, les restaurateurs ne sont pas spécialement à la fête en ce moment. Pourtant, certains parviennent à affronter la situation avec humour. C’est le cas de Bertrand Saint-Yves. Attristé, comme tant d’autres, de voir ses salles désespérément vides, ce patron d’une vingtaine d’établissements à Rennes a décidé d’installer dans trois d’entre eux… des ours en peluche. Hauts d’un mètre trente, ces gros nounours ne respectent certes par la sacro-sainte distanciation physique, mais ont le mérite d’égayer la rue. « J’essaie d’apporter un peu de joie et de bonne humeur dans cette période super-chiante, indique l’homme à nos confrères de 20 Minutes. Surtout pour les gamins qui sont privés de vitrines de Noël cette année ». Dans un même élan, le Breton annonce qu’il fera don de la cinquantaine de ses plantigrades à une association, en faveur des enfants défavorisés, le 24 décembre. Doit-on préciser que son initiative est au poil ?

(c) Bertrand Saint-Yves

(c) Bertrand Saint-Yves

 

Articles similaires
(c) Teddy Rousselot