Home News Sun-Hyuk Kim

Branché nature

© Sun-Hyuk Kim

Illustrant la vulnérabilité de notre pauvre espèce, Sun-Hyuk Kim façonne des silhouettes ou figures humaines apparemment formées de branches. « La pandémie de coronavirus démontre clairement à quel point l’existence de l’Homme reste fragile », commente avec sagesse le Sud-Coréen. Conçues à très grande échelle, ces sculptures allégoriques rappellent aussi nos liens profonds avec la terre et la nature. En réalité, ces œuvres sont bien plus solides qu’elles en ont l’air. Le travail de l’artiste consiste en effet à découper et souder des tuyaux et des fils d’acier inoxydable, pour leur attribuer ensuite des formes organiques. Peintes en rouge, en marron ou en vert, ces statues anthropomorphes évoquent ici un réseau de capillaires sanguins, là des racines ou le plus souvent des arbres dénués de feuilles. Du beau bouleau.

Articles similaires
(c) Teddy Rousselot