Home Best of Chroniques Les Ogres de Barback

Chanter libre et fleurir

(Irfan)

La chanson française ne se résume pas qu’à sieur Daho et ses disciples – de plus en plus nombreux. Tenez, les Ogres de Barback. Décomposée et recomposée au fil de 25 ans de tournée (excusez du peu !), cette grande famille a creusé son propre sillon à l’abri des modes (ils s’autoproduisent et se distribuent). Une musique artisanale et festive, ouverte aux quatre vents, mâtinée de rock-punk, de sonorités tziganes et de textes aussi engagés que poétiques – un peu à la façon de Pierre Perret, entre autres amis. Ce double album live (servi dans un boîtier en carton sérigraphié, ça ne s’invente pas !) en offre un joli (dé)tour d’horizon. Accordéon pour les cons, Rue de Paname, Hé papa… Autant de classiques revisités, acoustiques ou électriques, mais collant toujours le même frisson.

Julien Damien
Articles similaires