Home Théâtre & Danse La Loi de la gravité

Au bord du monde

© Simon Gosselin

C’est une quête de soi autant qu’une ode à l’émancipation. Publié en 2017, La Loi de la gravité raconte le cheminement de deux adolescent.e.s fuyant la norme pour se réaliser. Cécile Backès porte sur la scène de la Comédie de Béthune ce beau texte du Québécois Olivier Sylvestre, et ouvre de salutaires et poétiques horizons.

C’est l’histoire d’une fille masculine et d’un garçon féminin. Dom et Fred ont 14 ans. Ils habitent à Presque-la-Ville, une banlieue morne où la norme écrase les vies et proscrit les différences, surtout quand elles font mauvais genre. « Je veux pouvoir changer quand ça me tente, être l’un pis l’autre en même temps, ni l’un ni l’autre quand ça me tente plus pis m’habiller comme je veux », revendique Dom. Le temps d’une année scolaire, ces deux-là vont nouer une amitié et se retrouver au bord du fleuve, en haut de la falaise. Ici, à la lisière de ce monde sclérosé, ils nourrissent un rêve : franchir ce long pont et rejoindre la Ville, ils se le sont promis. « C’est le lieu métaphorique de tous les possibles », commente Cécile Backès. Une puissante allégorie, aussi, du passage à l’âge adulte comme une leçon universelle : « il faut se battre pour devenir qui l’on veut être ». Pour mettre en scène ce récit, la directrice de la Comédie de Béthune a installé ses acteurs au sommet d’un grand billboard, ce panneau publicitaire typique de l’Amérique du Nord. En son cœur elle a placé une batterie, pour mieux scander la langue rythmée d’Olivier Sylvestre, dont les mots résonnent tels des coups portés à la fatalité.

Julien Damien
Informations
Béthune, La Comédie

Site internet : http://www.comediedebethune.org

24.11.2020>27.11.202020>6€
Articles similaires