Home Cinéma City Hall

Bien commun

Observateur infatigable des institutions américaines, Frederick Wiseman décrit avec City Hall le fonctionnement de la municipalité de Boston. De la mairie jusqu’aux confins de la ville, un réseau de services et de lieux se dessine, témoignant d’une formidable exigence démocratique.

Un cinéaste moins ambitieux que l’auteur d’At Berkeley (2013) ou In Jackson Heights (2015) aurait trouvé en Martin J. Walsh un bon client, et un sujet de film suffisant. Issu de la classe ouvrière, cet élu démocrate affiche une bienveillance et une simplicité le rendant d’emblée sympathique. Face à une manifestation d’infirmières, il rend hommage à celles qui l’ont soigné enfant, lorsqu’il était traité pour un cancer. Face à des vétérans, il dresse un parallèle émouvant avec sa propre expérience d’alcoolique sevré. Wiseman sait toutefois que la démocratie ne saurait se réduire à un représentant, fut-il estimable. Il s’est donc invité dans des assemblées et autres réunions, pour saisir la façon dont les institutions et les citoyens conçoivent ensemble le domaine des affaires publiques. Contrepoint évident à l’Amérique de Donald Trump, le Boston de Walsh se veut inclusif, égalitaire et résilient. Tâche complexe, tant le pays est fracturé par les discriminations raciales, le désengagement de l’Etat et la violence. Lorsque le soleil se couche sur la baie du Massachusetts, au terme de quatre heures et demie d’une passionnante exploration, la démocratie, ce vieil idéal, a pourtant retrouvé des couleurs.

Raphaël Nieuwjaer

Documentaire de Frederick Wiseman. Sortie le 27.10

Articles similaires
© Jérôme Prébois – ADCB Films