Home Best of Chroniques Kate Elizabeth Russell

Ma Sombre Vanessa

(Les Escales)

Vanessa, 15 ans, jeune fille timide et guère sociable, entame une relation “amoureuse” avec un homme de « trois fois son âge ». Un tableau familier pour qui a suivi l’actualité de ce début d’année… Et pourtant, Kate Elizabeth Russell portait ce premier roman en elle depuis 18 ans. Comme dans le texte majeur que Vanessa Springora a consacré en janvier à Gabriel Matzneff, l’Américaine décortique l’emprise qu’exerce l’adulte, ici Jacob Strane, professeur de littérature adulé, sur l’enfant qui se pense femme. Dix-sept ans après le premier viol, alors que son ex-amant se fait rattraper par la vague #MeToo, l’héroïne peine toujours à se reconnaître comme victime. Un ouvrage percutant sur la notion de consentement.

Marine Durand

448 p., 21,90 €.

Articles similaires
Nell Tiger Free in “Servant,” now streaming on Apple TV+.

Like, 3e numéro