Home Exposition Biennale de l’image possible

Effet miroir

Spider Woman © Olga FEDOROVA. (Location: La Menuiserie/Novacitis, Me, Myself and I)

Quel est l’impact de l’art sur la réalité ? Peut-il changer le monde ? Telles sont les (vastes) questions posées par la 12e édition de la Biennale de l’image possible. Du mouvement des gilets jaunes aux manifestations pour le climat, des revendications féministes à la crise du Covid, l’histoire s’accélère. Organisé par le centre culturel Les Chiroux, cet événement ausculte ces enjeux par le prisme de la photographie et, plus largement, des arts visuels – tout en investissant des lieux insolites de Liège. Présentée à La Menuiserie (un complexe d’anciens ateliers communaux) l’exposition Me, Myself and I mesure par exemple le poids de nos écrans et des réseaux sociaux (“ce miroir numérique”) sur la construction de notre identité. Parmi les jeunes artistes réunis ici, la Suédoise Arvida Byström, égérie du body positive sur Instagram, brise les tabous imposés aux femmes (la pilosité, les bourrelets…). Les Belges Camille Dufour et Rafaël Klepfisch dénoncent eux les 7 péchés du capitalisme (orgueil, luxure…) à travers textes et gravures. Plus fort : ils invitent les visiteurs à les coller dans l’espace public, en contrepoint des publicités – histoire de passer à l’action !

J.D.
Informations
Liège, Divers lieux, Liège
19.09.2020>25.10.202015 > 5 € (gratuit -16 ans)
Articles similaires
Xavier Noiret-Thomé et Henk Visch © Julien Damien