Home Best of Chroniques Antonio Scurati

M, l’enfant du siècle

(Les Arènes)

Plus de 800 pages pour retracer l’itinéraire de Mussolini, de 1918 à 1924 ? Sur le papier, ça peut faire fuir. Pourtant, c’est un choc. Historique d’abord, car on plonge dans ces années durant lesquelles une Italie fiévreuse a tremblé avant de se jeter dans les bras du Duce. Dépeint comme un homme aux abois, cet animal politique ne fut jamais un véritable théoricien, fonctionnant à l’instinct, sentant l’air du temps, admirant la modernité (c’est l’époque de la vitesse, des moteurs, du futurisme des artistes Marinetti et Russolo), tout en utilisant le prestige de la Rome antique. M est également un choc littéraire. Scurati a le goût des phrases qui claquent et brosse les sentiments avec une économie de mots – ce qui n’empêche pas le lyrisme. Nous voici à Milan, Rome, Fiume (le romantisme armé de d’Annunzio…), nous passons d’un homme à l’autre, suivant Mussolini dans son jeu de dupe avec le pouvoir, ses rivaux, ses amis aussi. Entre chaque chapitre, l’auteur italien glisse un rapport de police, une coupure de presse, une lettre – documents historiques et authentiques en contrepoint au récit. Couronné du prix Strega (le Goncourt local), cet ouvrage fera date. Vivement la suite.

Thibaut Allemand

868 p., 24,90 €.

Articles similaires