Home Best of Chroniques Jarv is…

Beyond The Pale

(Rough Trade Records)

Au sein de Pulp (1978- 2002), Jarvis Cocker fut sans doute l’une des plus fines plumes anglaises de ces quarante dernières années. Cependant, ses deux albums solos, parus dans les années 2000, n’étaient pas à la hauteur de son talent. En 2020, un retour attisait notre curiosité, sans plus. Mais voilà : réunissant un vrai groupe (avec, entre autres, Serafina Steer), Jarvis est revenu à ce qu’il sait faire de mieux : des pop songs existentielles chantées d’une voix étranglée (Must I Evolve ?), jamais dénuées d’un humour acide (Am I Missing Something ?). D’une ode à la house (House Music All Night Long) à un pastiche de Leonard Cohen période The Future (Save The Whale), le natif de Sheffield signe un disque aussi réussi qu’inattendu. Miraculeux, quoi.

Thibaut Allemand
Articles similaires
Nell Tiger Free in “Servant,” now streaming on Apple TV+.

Like, 3e numéro