Home Exposition Tim Walker

La science des rêves

Cloud 9, Radhika Nair, 2018 © Tim Walker Studio

« Wonderful Things ». Tels furent les mots de l’archéologue Howard Carter lorsqu’il entra pour la première fois dans la tombe de Toutânkhamon. C’est également le sous-titre de cette exposition consacrée à Tim Walker, qui devrait susciter une même exaltation. Ce Britannique demeure l’un des plus grands photographes de mode actuel. Publiés dans des maga- zines comme Vogue ou i-D, ses clichés sont avant tout pour lui le moyen de « vendre des rêves, et non des vêtements ». Ils se distinguent en effet par un sens aigu de la mise en scène, évoquant aussi bien Lewis Carroll que Jérôme Bosch. Excentriques, baroques, sophistiquées, ses compositions sont peuplées d’animaux fabuleux, de poupées vivantes, de bijoux ou miroirs magiques. L’homme est aussi connu pour ses portraits de célébrités, d’Alexander McQueen à Grace Jones, en passant par Beth Ditto, Björk ou Margaret Atwood, qui apparaissent dès lors comme autant de créatures fantastiques. Présentées en septembre 2019 au Victoria & Albert Museum de Londres, ces œuvres (dont 150 inédites) sont magnifiées au sein des anciens bâtiments industriels du C-Mine de Genk par une scénographie à son image : chamarrée, onirique, féérique… En un mot ? Wonderful !

Why not be oneself?, Tilda Swinton, 2018 © Tim Walker Studio

Why not be oneself?, Tilda Swinton, 2018 © Tim Walker Studio

J.D.
Informations
Genk, C-Mine

Site internet : http://www.c-mine.be

22.08.2020>03.01.2021mar > dim : 10h-18h, 15>6€ (grat -12 ans)
Articles similaires