Home Cinéma Effacer l’historique

L’âge de réseau

© Les Films du Worso - No Money Productions

Internet, formidable avancée technologique ou plaie de l’humanité ? Benoît Delépine et Gustave Kervern ont leur avis sur la question… Pour leur 10e film, tourné entre Arras, Lens et Liévin, ils s’attaquent aux GAFA. Avec succès : Effacer l’historique a déjà été récompensé de l’Ours d’argent lors de la dernière Berlinale – good buzz.

Quelque part dans le nord de la France. Chauffeur VTC, Christine (Corinne Masiero) est dépitée, les notes de ses clients ne décollent pas (« c’est pire qu’un bracelet électronique cette merde », observe-t-elle élégamment). Veuf surendetté, Bertrand (Denis Podalydès) constate que sa fille est harcelée sur les réseaux par ses camarades de classe et Marie (Blanche Gardin) est victime d’un chantage suite à une sextape alcoolisée. Devenus esclaves du Web, ces ex-gilets jaunes se révoltent et partent en guerre contre les géants du numérique – « ces immenses sociétés qui contrôlent le monde et ne paient pas d’impôts », rappelle Gustave Kerven. Toujours fâché avec l’ultra-libéralisme, le duo revisite une nouvelle fois le mythe de David contre Goliath (ou de Don Quichotte). Entre ubérisation du travail et exploitation des données personnelles, il nous met en garde contre la technologie et ses dérives. À sa façon, bien sûr : tragicomique et absurde, à l’image d’une Marie paranoïaque, stockant ses identifiants et mots de passe dans son congélateur. Sobrement (mais efficacement) mis en scène, Effacer l’historique se situe dans la lignée du Grand Soir, soit un grand cru grolandais.

Lucille Leleu

De Gustave Kervern & Benoît Delépine, avec Blanche Gardin, Denis Podalydès, Corinne Masiero… En salle

Articles similaires
© Jerico Films - Super 8 production - Pathé - France 2 Cinéma - Scope Pictures

Cunningham Changeling © Richard Rutledge