Home News Miel Gibson

Johana Agurto

(c) Twitter

Voilà ce qu’on appelle faire le buzz. Privée de revenus à cause de la pandémie de Covid-19, Johana Agurto, une enseignante chilienne, s’est lancée en mai dernier dans le commerce. Pas n’importe lequel : la quadragénaire s’est mise à vendre son propre miel, qu’elle a baptisé… Miel Gibson, avec une jolie photo de l’acteur sur les pots – en mode Braveheart. « C’était compliqué de payer l’électricité et la nourriture pour ma famille », justifie la quadragénaire à l’AFP.

(c) Twitter

(c) Twitter

Reste que l’Américain a peu goûté au jeu de mots, et a sorti l’arme fatale : ses avocats. La mère de quatre enfants a ainsi reçu un courrier lui intimant de cesser d’utiliser l’image de la star dans un délai de 48 heures… Relayée sur les réseaux sociaux, cette réaction un poil trop procédurière a provoqué la vague d’indignation qu’on imagine. « Je suis passée de 1 200 abonnés à 15 000. Les gens ont commencé à m’exprimer leur soutien… ». Face à cette mauvaise publicité, notre millionnaire hollywoodien a dû rétropédaler fissa. Un accord a donc été trouvé : Johana Agurto pourra continuer de se servir de son nom, seulement si elle retire toute illustration du comédien de son plan marketing. Depuis, le chiffre d’affaires de la Chilienne a décollé, et la demande de pots de miel a été multipliée par 300 ! Son histoire fera-t-elle jurisprudence ? En tout cas ici, on attend avec impatience le fromage Brie-Hanna, accompagné d’un bon Pommard Sy.

Articles similaires
(c) Mr Plant

(c)  DR