Home News Gammes vertes

Eugenio Ampudia

Lors de sa réouverture le 22 juin dernier, le Grand Théâtre du Liceu de Barcelone était bondé. Au mépris des règles de la distanciation physique ? Pas vraiment, car les 2 292 sièges de la salle catalane étaient occupés… par des ficus et des palmiers. Pour être tout à fait complet, nos plantes vertes ont pu assister à une interprétation des Chrysanthèmes de Puccini, par le Quatuor UceLi. Cette drôle d’idée a germé dans l’esprit d’Eugenio Ampudia. Durant le confinement, l’artiste espagnol fut émerveillé par le chant des oiseaux et la faune galopante. Il a alors imaginé un spectacle nous incitant à cultiver notre relation avec l’environnement. « À la faveur du confinement d’une partie de l’humanité, la nature a progressé pour occuper les espaces que nous avons cédés, explique-t-il. Sommes-nous capables de manifester de l’empathie envers d’autres espèces, en l’occurence végétales ? Pourquoi ne pas utiliser l’art et la musique, et inviter la nature dans une grande salle de concert ? ». Provenant de serres locales, les plantes ont ensuite été offertes au personnel soignant de l’hôpital public de Barcelone. « Je pense que leurs cellules ont assimilé ce concert », assure Eugenio Ampudia. OK, on en parlera à notre bonsaï.

Articles similaires

(c) Aerosol Kings