Home Cinéma Un fils

Les liens du sang

© Jour2fête

À quoi ressemble la Tunisie de l’après-Ben Ali ? Comment la politique influence-t-elle le cours de notre vie ? Autant de questions auxquelles s’attèle Mehdi M. Barsaoui. Traité avec la tension du thriller, Un Fils est à la fois un mélodrame et une œuvre engagée. Ce premier film choc est porté par un Sami Bouajila sidérant, récompensé du prix d’interprétation à Venise.

L’action se déroule durant l’été 2011, quelques mois après la révolution tunisienne. Farès et Meriem forment avec Aziz, leur petit garçon, une famille moderne issue d’un milieu privilégié. Lors d’une virée dans le sud du pays, ils sont pris pour cible par des terroristes. Aziz est grièvement blessé. À l’hôpital, le couple apprend que l’enfant a rapidement besoin d’une greffe de foie. La quête d’un donneur compatible aura de lourdes conséquences… En revenant sur le printemps arabe, Mehdi M. Barsaoui filme les répercussions de la politique sur une famille tunisienne ordinaire. Il dénonce le patriarcat, la corruption et le sentiment de toute puissance que procure l’argent. Sami Bouajila et Najla Ben Abdallah portent à merveille cette histoire – dont on ne révélera pas le rebondissement. Visages (filmés en gros plans) et silences en disent long sur les tensions, préjugés et le poids des traditions sur le couple. La mise en scène, en format Scope et toujours en mouvement, crée un sentiment d’urgence chez le spectateur. On sort d’Un Fils secoué, et certain d’avoir assisté à la naissance d’un cinéaste.

Grégory Marouzé

De Mehdi M. Barsaoui, avec Sami Bouajila, Najla Ben Abdallah, Youssef Khemiri… Sortie le 22.06


Articles similaires
© Jerico Films - Super 8 production - Pathé - France 2 Cinéma - Scope Pictures