Home News Loterie pandémique

Rafael Gonzales Jr.

Au Mexique, la lotería est un jeu très populaire, pratiqué depuis la seconde moitié du XIXe siècle. Ses règles suivent peu ou prou celles du bingo, sauf que les numéros sont ici remplacés par des cartes, au nombre de 54 et portant des images bien précises (le baril, la bouteille, le violoncelle…). Lorsqu’un joueur a rempli toutes ses cases après le tirage au sort effectué par l’animateur (“el Gritón”, soit le crieur), il dit simplement “lotería !”. Installé à San Antonio, au Texas, Rafael Gonzales Jr. n’a pas oublié ses origines aztèques et les heureux moments passés autour de cette distraction. « Elle est toujours très suivie au Mexique et, bien sûr, dans les communautés mexicaines aux États-Unis, explique-t-il. Nous grandissons en y jouant en famille lors de différents événements ». Malgré la dureté de la crise sanitaire qui frappe les pays de l’oncle Sam, notre homme n’a pas non plus perdu son sens de l’humour. Cet artiste s’est ainsi amusé à créer sa propre lotería, mais version pandémique, revisitant les illustrés des cartes à la sauce Covid-19. “El Trabajo” montre ainsi un ordinateur portable branché sur l’application Zoom (référence au télétravail). “El Hoarder”, soit l’écureuil, raille cette étrange propension à amasser des kilos de rouleaux de papier hygiénique, quand la carte estampillée “La Mano” révèle simplement une main portant un savon. Faites vos jeux !

(c) Rafael Gonzales Jr.

(c) Rafael Gonzales Jr.

Articles similaires