Home News Musées miniatures

Visites au poil

Les animaux s’ennuient aussi durant le confinement… mais moins que leurs maîtres, prêts à toutes les folies pour tuer le temps. En témoigne ce couple de Londoniens et amateur d’art, qui a élevé pour ses gerbilles un musée miniature. Conçue en papier, cette petite pièce expose quatre tableaux. On y reconnaît La Jeune Fille à la perle de Vermeer, Le Cri de Munch, Le Baiser de Klimt et La Joconde de Léonard de Vinci. Plus fort, les sujets de ces toiles ont tous été remplacés par des rongeurs. Autre visite au poil, celle du “Piggenheim Museum”, contraction entre “guinea pig” (signifiant en français cochon d’Inde) et de “Guggenheim”, le fameux musée new-yorkais. Oeuvre de l’Américaine Teresa Michelle, cette noble institution, vous l’aurez compris, a été érigée pour étancher la soif de culture de son petit compagnon à quatre pattes. Il peut notamment y admirer Ceci n’est pas une pipe de Magritte, mais ici adapté à sa sauce, et donc rebaptisé Ceci n’est pas une carotte. Oui, il est grand temps que cette quarantaine s’achève…

Articles similaires

(c) Aerosol Kings