Home Cinéma La Fille au bracelet

Aux prises avec la justice

© Mathieu Ponchel
pour Petit Film FraKas productions / France 3 cinema

Lise, 18 ans, a-t-elle tué sa meilleure amie ? Deux ans après le crime, c’est l’heure du procès… Le Lillois Stéphane Demoustier imagine un drame judiciaire tout en observant la jeunesse à l’heure des réseaux sociaux. Son héroïne, Melissa Guers, est une inconnue qui ne le restera pas longtemps.

Terre battue, premier film de Stéphane Demoustier, s’inspirait d’un fait divers : un père droguait les adversaires de son joueur de tennis de fils, jusqu’au drame inéluctable. La Fille au bracelet est aussi une tragédie. Lise, 18 ans, vit dans un quartier sans histoires avec ses parents et vient d’obtenir son bac. Mais depuis deux ans, elle porte un bracelet électronique, accusée d’avoir assassiné sa meilleure amie. Pour donner chair à son histoire (librement inspirée du film argentin Acusada), Stéphane Demoustier a assisté à de nombreux procès. Les scènes de tribunal sont donc crédibles mais on s’intéresse davantage à son portrait de la jeunesse (fragile) d’aujourd’hui. Melissa Guers, qui a rejoint le casting suite à une annonce sur Facebook, livre une interprétation tout en nuances. A l’image des intentions du réalisateur, refusant de juger le comportement de son personnage, encore moins de se prononcer sur sa culpabilité. Face à la jeune comédienne, Chiara Mastroianni et Roschdy Zem sont saisissants en parents désemparés. La Fille au bracelet est un film âpre. Il restitue avec justesse l’ambiance d’une affaire criminelle, éminemment complexe.



Grégory Marouzé

De Stéphane Demoustier, avec Melissa Guers, Chiara Mastroianni, Roschdy Zem, Anaïs Demoustier… Sortie le 12.02

Articles similaires
© Paprika Films, Tarantula,
Artemis Productions