Home News Kathleen Ryan

Pot pourri

(c) Kathleen Ryan

Prendre de l’âge a parfois du bon. Pour preuve ces fruits pourris, dont la moisissure apparente est en réalité constituée de véritables perles et de pierres précieuses. Œuvres de l’Américaine Kathleen Ryan, ces représentations en mousse d’agrumes sont sertis de quartz rose, d’émeraudes ou d’améthystes, et imitent à la perfection le processus de dépérissement. Mais pourquoi ? « Ces sculptures sont belles, mais il subsiste une laideur et un malaise lorsqu’on les regarde », déclarait la trentenaire au New York Times. Passée par les ateliers de Jeff Koons (et pas franchement ravie de l’expérience), l’artiste envisage cette coûteuse putréfaction comme le symbole d’une société gâtée par le consumérisme. « Cette course à l’opulence, opérée au détriment de l’environnement et de l’égalité sociale, contient déjà en elle les germes de notre déclin ». Une belle déconfiture, en somme.

Lucille Leleu

Infos sur l’artiste :

Site : www.kathleen-ryan.com

Instagram : katieryankatieryan

Articles similaires
© Raku Inoue

Penelope Bagieu