Home Musique Angel Olsen

L'Amour du risque

© Cameron McCool

Jadis petite princesse folk, Angel Olsen s’est muée en chanteuse “radio-friendly”. Une partie de son public de la première heure s’est fait la malle. Mais l’Américaine n’en a cure et promet, a priori, d’autres surprises sur son prochain album. Pour l’heure, elle a la vie devant elle, l’âge du Christ et déjà quelques miracles à son actif.

Angel Olsen ? À l’origine, une fille sans histoires de Saint-Louis, Missouri. Enfin, sans histoires… Certes, elle n’a pas connu la misère, tout se passait bien à la maison et elle a même frayé avec un groupe de ska punk chrétien. N’empêche : elle avait des choses à raconter. À Chicago elle se lance, seule, entre deux jobs vaguement étudiants – serveuse de bar et de restaurant. Un premier album, Half Way Home (2012), dévoile ses peines de cœur et ses espoirs post-ados avec une guitare et pas mal de grâce. L’ensemble est mis en boîte par John Congleton (St Vincent, Bill Callahan…) et expose son minois angélique (forcément) à la face du monde. La suite ne décevra jamais. Elle sympathise avec le redouté Bonnie “Prince” Billy, travaille avec Alex Cameron ou Mark Ronson. En octobre dernier, Angel préfère au folk des chansons plus amples, mainstream, habillées de cordes et évoquant moins PJ Harvey ou Shannon Wright que Lykke Li ou Florence and The Machine. De quoi déconcerter un public qui l’aurait bien vu répéter ad aeternam les mêmes accords. Saluons cette prise de risque, bien plus intéressante que le ronronnement underground.

Thibaut Allemand
Concert(s)
ANGEL OLSEN + Hand Habits
Anvers, De Roma

Site internet : http://www.deroma.be

07.02.2020 à 20h0022/20€
Articles similaires
© DR

© Ilenia Tesoro