Home Musique Mika

Cordes sensibles

© Julian Broad

Jadis on prenait Mika pour une star éphémère. On lui prédisait un quart d’heure de gloire entre quelques comètes vite oubliées. Eh bien non. Le Libanais a tenu bon et s’est forgé une oeuvre. Pas le genre de chansons qui vous font briller dans les dîners en ville, c’est vrai. Non, celles qui pénètrent l’oreille pour ne plus la lâcher. Ce grand échalas revisite ses totems à sa manière, conjugue la brillance de Jobriath au brio des Bee Gees (toutes périodes confondues) et place, évidemment, Queen au-dessus de tout. Mais là où Freddie et ses sbires suintaient la prétention et se vautraient dans le ridicule, Mika avance détendu, modeste, simple vecteur d’une pop sans complexes, destinée à faire chavirer les coeurs et les âmes. En s’ouvrant sur son homosexualité, son enfance de gamin harcelé, il peut aider plus d’un ado, c’est certain. Alors, évidemment, avoir révélé quelques tanches chez The Voice (Kendji Girac, Fréro Delavega) demeure parfaitement inexcusable. Mais tant qu’il composera des hymnes tels Grace Kelly, Tiny Love ou Ice Cream, on fermera les yeux.



Thibaut Allemand
Concert(s)
Mika - Revelation Tour
Bruxelles, Forest National

Site internet : http://www.forestnational.be/

14.12.2019 à 20h00Complet
Mika
Lille, Le Zénith
15.12.2019 à 20h0051>44€
Articles similaires
© DR

© Jono Luis Bento