Home Musique Hot Chip

Bande à part

© Ronald Dick

On peut le regretter, mais c’est un fait : les Anglais de Hot Chip ne seront jamais des superstars. Ils ne rempliront jamais le Zénith sur leur seul nom. Pourtant, en près de 20 ans de carrière, le groupe mené par Joe Goddard et Alexis Taylor a fidélisé un public et, surtout, signé des morceaux en forme d’hymnes de poche. C’est bien le principal.

Comme un dernier cadeau, A Bath Full of Ecstasy fut l’un des derniers albums coproduits par le regretté Philippe Zdar. Paru au printemps, ce disque contient toutes les qualités de nos Britanniques flegmatiques : un mariage de recherches électroniques et de simplicité pop, de vague à l’âme et d’humour pince-sans-rire. Bien que passé par les labels les plus en vue (Moshi Moshi, DFA, Domino, sans parler d’EMI et de sa filiale Parlophone), Hot Chip demeura toujours à l’écart des modes et des tendances. Certes, ses ritournelles ne laissent pas indifférents, la plupart se glisse aisément dans un DJ-set, mais la troupe conserve une approche éminemment singulière.

Mondes parallèles

Cette originalité passe par le bricolage sonore, un anonymat revendiqué, une approche modeste, voire “normcore”, qui libère du temps pour… faire autre chose. Citons le duo The 2 Bears de Joe Goddard ou l’incroyable About Group, unissant Alexis Taylor mais également Charles Hayward (This Heat) et John Coxon (Spiritualized). Un éloignement qui permet de jolies retrouvailles. Tous les deux ans environ, ils conjuguent ainsi leur amour pour Inner City et Pet Shop Boys, New Order et Brian Eno, Prince et Timbaland. Et lorsque résonnent les premières mesures d’Over and Over, la magie est toujours de mise.

Thibaut Allemand
Concert(s)
Hot Chip + Alaskalaska
Anvers, Trix

Site internet : www.trixonline.be

10.12.2019 à 19h0032€
Articles similaires
© Julian Broad

© DR