Home Musique Fat White Family

Nouvelle alliance

© Sarah Piantadosi

Assagie, la Fat White Family ? Sans doute. Vous n’aurez plus la chance de voir défaillir un membre sur scène. On peut le déplorer. Ou se consoler, car cette attitude un poil plus responsable est mise au service de chansons hors normes.

Au vu des trognes ravagées de ces loustics, affleurent souvent les épithètes façon Ettore Scola : affreux, sales et méchants. Laissons cela aux pressés et aux fâcheux. Jusqu’ici réputée pour son hygiène de vie douteuse, et célébrée pour ses concerts rocambolesques, Fat White Family s’est refait une santé – toutes proportions gardées, d’accord. Mais avouez que personne n’attendait un album de la tenue de Serfs Up !, l’un des grands disques de l’année. Une oeuvre ouverte à tous les vents, mêlant Library Music, post-punk, funk maladif, proto-techno, mento agonisant… Le genre de recherche formelle que ne s’est jamais autorisé un Pete Doherty, pour rester dans la même patientèle. Finalement, cette évolution est compréhensible : chacun a pris l’air et multiplié les expériences hors de la fratrie : Warmduscher, Moonlandingz, Insecure Men… Moins incestueuse qu’elle en a l’air, la Famille se goinfre de sang frais et, en vampire lettré, cuisine cette sève à sa sauce. Voici quelques semaines, sur Twitter, nos working class heroes s’en prenaient aux zouaves de Shame et aux darons de Sleaford Mods (qui tournent un peu en rond, ces temps-ci…). Et dans cette joute numérique, devinez qui a fait preuve du maximum de finesse, de malice et de sagacité ?


Thibaut Allemand
Concert(s)
Fat White Family
Bruxelles, Ancienne Belgique

Site internet : www.abconcerts.be

09.12.2019 à 20h0022/21€
Articles similaires
© Julian Broad

© DR