Home Best of Chroniques Belle and Sebastian

Days of the Bagnold Summer

Matador Records

C’est la troisième fois que les écossais s’attaquent à une bande originale. Il y eut Storytelling (2002) pour Todd Solondz. Puis le fabuleux God Help the Girl, paru en 2009 (le film n’était pas encore tourné) et réédité en version remaniée et réinterprétée après la sortie du long-métrage en salle, en 2014. Cette fois-ci, Stuart Murdoch et les siens ont travaillé sur la pellicule de Simon Bird, adaptation de la BD L’Eté des Bagnold (2012). On retrouve des éléments qui avaient plus ou moins disparu des récents disques, à commencer par la trompette et le violoncelle, trop longtemps remisés au placard. En définitive, Belle and Sebastian renoue ici avec sa période Jeepster Records, son âge d’or twee pop (1996-2001) : fragilité, vulnérabilité, simplicité. Fabuleux.


Thibaut Allemand

Sortie 13.09

Articles similaires
LYKKE-LI-–-‘Eyeye’