Home Théâtre & Danse Royal de Luxe

Machine à rêves

© Victor Tonelli

Jean-Luc Courcoult aime jouer avec les échelles. Le génial fondateur de la compagnie Royal de Luxe, qui balade ses géants dans les métropoles de la planète depuis 1979, nous éblouit cette fois avec Miniatures. Il met en scène un pilote observant depuis les cieux la triste marche du monde (réduit en miniature, donc). Emmené par des personnages et marionnettes loufoques, ce voyage poétique tangue entre la grande et la petite histoire. Embarquement immédiat vers la fantaisie.

Filant au-dessus des nuages, un pilote de ligne passé en mode automatique est happé par ses songes, telle Alice au pays des merveilles. Le public plonge avec lui dans un monde foisonnant. Les contes se mêlent à l’histoire familiale, dans une succession de tableaux farfelus. La mère, femme de ménage dans un aéroport, se transforme en reine (couronnée d’une soupière) tandis que le père, conducteur de tramway, part à la recherche d’une étrange montre à vapeur. Les “soeurs pareilles”, dans leurs habits de cartes à jouer, s’exercent quant à elles au patinage artistique… « La seule matière qui côtoie l’infini, c’est l’imagination », répète Jean-Luc Courcoult, dont les références sont Lewis Carroll, Jules Verne ou Saint-Exupéry.

De bric et de broc

De l’imagination, il en fallait pour concevoir les engins volants ou roulants non identifiés, maquettes, pantins et effets pyrotechniques illuminant ces 90 minutes de représentation. Jean-Yves Aschard, qui supervise depuis 1993 la fabrication des géants de la troupe nantaise (la Petite Géante, le Scaphandrier…) a détourné des aspirateurs, frigos ou chaises roulantes pour concevoir ces machines miniatures, « sans courir après les performances technologiques ». Lorsque les gags s’effacent au profit d’une critique de la vente d’armes ou de nos politiques migratoires, nul besoin d’artifices. Le corps inerte d’un enfant laissé seul sur scène, comme échoué sur une plage turque, est suffisamment marquant… Du haut de son ciel sans brume, notre pilote devient triste spectateur des horreurs se tramant ici-bas. Les Royal de Luxe, eux, portent le théâtre de rue à des hauteurs rarement atteintes.

Marine Durand
Informations
Calais, Le Channel

Site internet : http://www.lechannel.fr

06.09.2019>15.09.2019ven & sam : 18 h // dim : 16 h, gratuit et en plein air