Home Musique The Sisters of Mercy

Noir c'est noir

Andrew Eldritch © Primary

Les maîtres-corbeaux sont de retour. Depuis bientôt quatre décennies, ce groupe culte (oui, un de plus…) vit sur sa légende et quelques tournées nostalgiques, mais lucratives, au regard de sa production pas exactement prolifique. Retour sur l’histoire (en dents de scie) de ces piliers du rock-gothique.

Né en 1980 et nommé ainsi d’après une chanson à double-sens de Leonard Cohen, The Sisters of Mercy est le fruit de la vision d’Andrew Taylor. Marqué par l’expressionnisme allemand et le romantisme de la vieille Europe (oui, comme Joy Division), il se rebaptise Eldritch et met sa voix de baryton un brin empruntée au service de chansons situées à la charnière du punk rock et du metal. Parangon de la scène gothique, la formation de Leeds a souffert du caractère pas facile de son leader, d’où d’incessants changements de personnel, et l’arrivée de quelques “pointures”. Citons Patricia Morrison (The Gun Club), Tony James (Generation X, Sigue Sigue Sputnik) ou Tim Bricheno (All About Eve). Le plus étonnant, finalement, c’est bien sa maigre discographie. En bientôt 40 ans d’existence, les Britanniques n’ont publié que trois albums et n’ont rien signé depuis… 1990. Mais leur influence se mesure moins au nombre de sorties qu’à celui de leurs disciples. Des groupes tels Nine Inch Nails, Paradise Lost ou même Marilyn Manson peuvent rendre grâce à ces Soeurs de la Miséricorde. En 2019, la voix d’outre-tombe d’Eldritch et ses brûlots noirâtres font toujours mouche – à condition, bien sûr, d’apprécier la théâtralité de l’ensemble.


Thibaut Allemand
Concert(s)
The Sisters Of Mercy
Bruxelles, Ancienne Belgique

Site internet : www.abconcerts.be

23.09.2019 à 20h00Complet
The Sisters Of Mercy24.09.2019 à 20h0042/41€
Articles similaires
©Netflix