Home Festivals W Festival

Retour vers le futur

Peter Hook © Fotech

Doit-on s’étonner de la longévité du revival eighties ? Pas si l’on considère qu’à l’instar des sixties ou des seventies, les années 1980 sont désormais une source d’inspiration comme une autre – et ses survivants, plus jeunes que McCartney et moins morts que Lennon. De plus, c’est sans doute durant cette décennie que la Belgique a rayonné sur le monde.

Des labels comme Crammed Discs, Les Disques du Crépuscule, R&S Records et Factory Benelux ont définitivement associé le plat pays à des scènes défricheuses et sombres : goth, cold wave, new wave, synth pop et new beat. La preuve avec le fil rouge de ces quatre jours, l’Américain Blaine L. Reininger, qui reprend le répertoire de son ancien groupe, Tuxedomoon. Eh oui : née sous le cagnard de San Francisco, cette formation mythique émigra rapidement à Bruxelles, où ses expérimentations s’harmonisaient davantage au climat local.

Ombres et lumières

Parmi les autres figures de proue de la scène indépendante, évoquons bien sûr Echo and The Bunnymen (dont les albums tardifs valent le détour), le nostalgique Peter Hook revisitant Joy Division et New Order. Les amateurs de testostérone ne manqueront pas Nitzer Ebb (soit DAF, sans la finesse et l’ambiguïté). Mais tout ne sera pas sombre ici, en témoigne la présence de The Human League (matrice d’à peu près toute la pop synthétique actuelle), d’Allez Allez ou de Jimmy Somerville (ce mix improbable entre Lénine et Farinelli). On citera enfin The Primitives, une formation mineure certes, mais ayant signé l’un des meilleurs morceaux que Blondie a oublié d’écrire (Crash, en 1988).

Thibaut Allemand
Informations
Waregem, Waregem Expo
15.08.2019>18.08.201912h, 1 jour : 60 € // 4 jours : 220 €

Sélection :

15.08 : Empathy Test, Signal Aout 42, Tristesse Contemporaine, The Primitives, Time Bandits, Echo and the Bunnymen, The Stranglers, Der Klinke, In Strict Confidence, Solar Fake, The Cassandra Complex, Merciful Nuns, She Wants Revenge, The obsCURE, Blaine L. Reininger plays Tuxedomoon, Kaelan Mikla, The Blow Monkeys, Lost Reality, Collection d’Arnell-Andréa // 16.08 : Vile Electrodes, Ultranoire, Toyah, Allez Allez, Johnny Hates Jazz, Nik Kershaw, Howard Jones,  Tony Hadley, True Zebra, Inertia, Mlada Fronta, The Breath of Life, Lebanon Hanover, Siglo XX,  VNV Nation, Blaine.L Reininger plays Tuxedomoon, Collection d’Arnell-Andréa // 17.08 : Then Comes Silence, Schmutz, Sigue Sigue Sputnik Electronic, Psyche, Rational Youth, Lene Lovich Band, 40 years, The Human League, Sono, Portion Control, Tyske Ludder, Escape With Romeo, Mesh, Blutengel, Killing Joke, Nitzer Ebb, Definitivos, Rendez-Vous, Collection d’Arnell-Andréa, Blaine L. Reininger plays Tuxedomoon // 18.08 : Desperate Journalist,  Lavvi Ebbel, Fehlfarben, Peter Hook & The Light, Red Zebra, China Crisis, Jimmy Somerville, The Foreign Resort, Kowalski, Pink Turns Blue, Whispering Sons, Apoptygma Berzerk, New Model Army, And One, Astrasonic,  State Of The Union, Collection d’Arnell-Andréa, Blaine L. Reininger plays Tuxedomoon

Articles similaires
© Alan Lear