Home Festivals Régate internationale de baignoires

Oh mon bateau !

La Route du Rhum exhibe ses bolides des mers, mais on lui préfère la Régate internationale de baignoires. A Dinant, le jour de l’Assomption, ils sont une vingtaine à naviguer sur la Meuse à bord d’embarcations extravagantes. Bienvenue au carnaval nautique certifié insubmersible depuis 37 ans !

Dans la Province de Namur, c’est une tradition bien ancrée. Chaque été, on bichonne sa baignoire, on la décore et on l’équipe pour… voguer sur la Meuse. Un événement « souvent copié, jamais égalé », s’amuse Jean-Olivier Meyfroidt, le coordinateur. C’est en 1982 que les commerçants de la rue Sax, à Dinant, ont lancé l’idée – « après une réunion un peu arrosée…». Depuis, tous les 15 août, une vingtaine de régatiers (principalement mosans, ou issus des quatre coins du globe) osent une croisière d’un kilomètre, plus folklorique que sportive. « La course n’est pas l’enjeu, c’est plutôt un défilé carnavalesque sur l’eau ». Il y a tout de même quelques règles. Cet « objet flottant non-identifié » doit être stable sur le fleuve, « soutenu par ce que vous voulez : planches, poutres, bidons… ». Ensuite, il est propulsé par l’énergie humaine ou éolienne : « en ramant, pédalant, avec une voile… seuls les moteurs sont exclus ». L’équipage est quant à lui illimité : d’une personne à… 129, selon un record validé par le Guinness. Autrement dit, rien n’est figé, surtout pas la créativité.

69, année héroïque

D’une année à l’autre, les participants rivalisent d’ingéniosité pour rendre leur rafiot unique. Voiture flottante, château, paquebot… Le plus dingue ? « En 1989, pour les 100 ans de la Tour Eiffel, nous en avions conçu une réplique d’une dizaine de mètres, avec un troisième étage rétractable pour passer sous le pont ! ». Après le cinéma et ses frêles esquifs célébrant Jurassic Park ou King Kong, cette 37e édition a pour thème “69… on a marché sur la lune !” « Oui, ce fut une année mémorable pour la Belgique », sourit Jean-Olivier. Car chacun connaît le vrai miracle de ce fameux 20 juillet : tandis qu’Armstrong batifolait dans l’espace, Eddy Merckx remportait son premier Tour de France ! Attend-on quelques baignoires-bicyclettes à Dinant ? « Ah, vous n’en saurez rien ! La surprise doit rester totale », promet Jean-Olivier. C’est bien la seule fois où il ne se mouillera pas…

Julien Damien
Informations
Dinant, Centre-ville
15.08.201916 h (rive droite en face du casino), course de baignoires en kit : 14 h (inscription dès 13 h 30) // brocante : 6 h,, Gratuit
Articles similaires
© Rene Habermacher