Home Best of Disques Aldous Harding

Designer

4AD

Songwriter de talent, la Néo-Zélandaise Aldous Harding révèle avec ce troisième album un goût pour les ballades folk et les énormes chapeaux. Il suffit de regarder le clip de The Barrel pour s’en convaincre, on se croirait face à la garde-robe d’Alejandro Jodorowsky. Hélas, l’extravagance s’arrête là, et cet opus semble bien pâle face à son prédécesseur. Harding peut toujours compter sur une voix qu’elle module à sa guise, de la douceur évanescente de Treasure jusqu’aux harmonies plus graves de Damn. La deuxième partie de l’album fait la part belle aux questionnements théologiques notamment via Weight of the Planets, ritournelle aux accents plus pop. Plus loin, Heaven is Empty s’apprécie comme une apologie du dénuement, symbolisant in fine celui de ce disque assez fade.

Rémi Boiteux
Articles similaires
Hot Chip, A Bath Full Of Ecstasy