Home Best of Chroniques The Drums

Brutalism

ANTI- / Boogie Drugstore

L’electro-pop sucrée de The Drums peut en rebuter plus d’un. Les autres se laisseront séduire par la naïveté enivrante des mélodies de Jonathan Pierce. Dernier membre fondateur encore impliqué dans le projet depuis Abysmal Thoughts (2017), le New-Yorkais trace sa route avec ce cinquième album. Abusant moins des reverb’ et de fioritures, Pierce y dévoile un peu plus son timbre juvénile, notamment dans Nervous, ballade pour coeurs brisés. Certes, Brutalism n’est pas révolutionnaire, et certaines sérénades semblent usées. Mais le morceau Loner et son refrain accrocheur invitent à lâcher prise sur la piste ou, à défaut, dodeliner de la tête dans le métro. Au final, n’est-ce pas ce qu’on attend d’un album de The Drums ?

Hugo Guyon
Articles similaires
Hot Chip, A Bath Full Of Ecstasy