Départ-volontaire © Simon-Gosselin

C’est l’histoire d’un procès. Celui que Xavier Garnier a intenté à son employeur, une grande banque internationale. Il lui reproche d’avoir refusé sa candidature à un vaste plan de départs volontaires, brisant du même coup ses rêves d’indépendance… Après Débrayage ou Bah oui mais enfin bon, Rémi De Vos s’inspire une nouvelle fois du monde du travail (et son univers impitoyable) pour livrer un texte féroce, entre fiction et réalité, mensonges et délires bureaucratiques – voire mentaux. Mise en scène par Christophe Rauck, la pièce alterne les points de vue et les temporalités grâce un système de tournette. Sur le plateau, cinq acteurs rejouent les différentes versions des faits énoncés, et doublent les rôles, incarnant tour à tour la mère de Xavier ou la présidente du tribunal, sa femme et sa maîtresse, son ami et son avocat… David contre Goliath ? Pas tant que ça… La narration évite l’écueil du manichéisme, mettant en scène un antihéros ambigu, épris d’argent et infidèle. Reste qu’au sein de ce décor très sobre, une mécanique subtile se met en place, matérialisant cette grosse machine broyant les hommes, et les poussant au pire.

Julien Damien
Informations
Lille, Théatre du Nord
14.05.2019>26.05.2019Mar>Ven : 20h30 / Sam : 19h/ Dim : 16h , 25>10€
Articles similaires