Mots pour maux

A l’heure où nos rues se recouvrent de devises haineuses, ce plasticien français jongle avec les mots et les espaces de manière constructive. A travers le projet “Adieu et à demain”, mené depuis 10 ans, Benjamin Isidore Juveneton fait littéralement parler les murs grâce à des slogans ironiques, légers, utopiques, mais toujours pertinents.