Lizzy Mercier Descloux, une éclipse

Playlist Society

Mais où sont passées les gazelles ? Nul ne le sait. Et elle ? Sa vie, son oeuvre ? C’est là tout l’enjeu de ce bel ouvrage. Où l’on marche sur les traces de cette one-hit wonder à l’existence bien plus riche (et presque aussi brève) que son tube. De Paris au Brésil en passant par New-York, Soweto ou l’Eure-et-Loir, on suit Lizzy, brindille et feu follet. Une Titi parisienne (magnifique évocation des Halles des années 1970) débarquée à NY en pleine vague no-wave, fricotant avec Richard Hell et Patti Smith, s’entichant de ce que l’on ne nomme pas encore “world music”, et popularisant les musiques africaines avant Paul Simon ou Johnny Clegg. Séductrice, écorchée… C’était tout cela et plus encore, Lizzy. Plus qu’une biographie, une autre histoire des eighties.

Thibaut Allemand

168 p., 14 €.

Articles similaires