Soleil, soleil bleu

BMG

À force de rêver de grands espaces, de Townes Van Zandt ou de Bob Dylan, Hamon s’est créé une autre identité, une panoplie. As de la mélodie laidback et de la country élégante, le Français chante parfois en anglais, et ça sonne creux. En revanche, le trentenaire s’avère orfèvre dans la langue de Jean-Louis Murat. Un idiome avec lequel il tisse des histoires où l’on plonge instantanément (l’essence du folk, non ?). Alors voici Hervé (en duo avec Miossec) ou Bloody Mary, comme autant de portraits impressionnistes. Il possède, en sus, un chant un peu hors d’âge, guère usité ces temps-ci. Déjà présent sur son premier LP (L’insouciance, 2015), l’insigne Will Oldham (Palace) répond à nouveau présent. Comme une évidence.

Thibaut Allemand
Articles similaires