Home Littérature Salon du livre d’Arras

Lettres modernes

Conflits sociaux, crise climatique… Autant de bonnes raisons de rester enfermés chez soi avec un bon bouquin ? Peut-être, mais n’oublions pas de débattre ! Sous-titré “d’ expression populaire et de critique sociale”, ce salon du livre nous invite à questionner notre monde qui déraille, entre fiction et réalité, avec de sacrés invités.

Plus qu’un festival littéraire, « c’est un forum social, une manifestation culturelle au sens littéral », prévient François Annycke, directeur de l’association Colères du présent, qui organise ce rendez-vous. à chaque année son thème. Cette 18e édition s’intéresse à un pilier de notre démocratie : la justice. Ou plutôt l’injustice, qu’elle soit sociale ou morale. « C’est sans doute l’un des premiers sentiments que l’on ressent enfant ». On en discute notamment avec les journalistes Denis Robert et Benoît Collombat, le philosophe Gérard Bras ou les Pinçon-Charlot. Auteurs d’une BD avec Etienne Lecroart (Les Riches au tribunal), nos sociologues préférés font l’objet d’une exposition aussi didactique que pertinente – pourquoi des années pour juger Cahuzac, et une poignée d’heures pour condamner des gilets jaunes ?

Futur antérieur

Au rayon des nouveautés, notons cette ouverture vers la science-fiction, genre à la pointe lorsqu’il s’agit d’ausculter les troubles sociétaux. à ce propos, on attend la présentation du nouveau livre… d’Alain Damasio ! Quinze ans après La Horde du Contrevent, le pape de la SF française présente en exclusivité à Arras son nouveau roman, Les furtifs, lors d’une lecture-musicale. Au menu ? Big data et contrôle des peuples, dans une société quadrillée par les nouvelles technologies. Confirmant que l’usage de nos outils connectés n’est jamais neutre, il nous invite à devenir « technocritiques ».

J.D.
Informations
Arras, Divers lieux Arras
29.04.2019>01.05.201910 h >19 h le 01.05, Gratuit
Articles similaires