Le Chant de la mutilation

Editions de l’Ogre

Comme l’augure son sinistre titre, Le Chant de la mutilation raconte l’histoire tragique de Thomas, un jeune homme aux pensées tourmentées par un être maléfique. Nommé Dinn, celui-ci livre un monologue de plus de 200 pages qu’on dévore avec une curiosité malsaine. Le récit se présente comme le rite initiatique de Thomas, avili par ladite créature pour le propulser au statut de démon. Les tortures du mauvais génie sont entrecoupées par la description de ses précédentes tueries. Aucun détail, même le plus graphique, n’est épargné. Deux ans après son premier livre, La Maison des épreuves, tout aussi macabre, le Canadien Jason Hrivnak renoue avec une nouvelle oeuvre horrifique aux accents schizophréniques. Comme si le romancier envisageait son propre exorcisme…

Hugo Guyon

264 p., 22 €