Home Best of Chroniques Beirut

Gallipoli

4AD

Plus doux rêveur que baroudeur, Zach Condon voue un culte aux noms de ville, qui jalonnent sa discographie : Beyrouth, Nantes, Gibraltar, Pompeii… Cette fois c’est à Gallipoli, dans la région des Pouilles en Italie, que le folkeux puise son inspiration. L’album a été enregistré dans un studio situé dans la campagne et ressemble à un retour aux sources pour l’Américain. Cet opus est en effet nimbé d’une douce nostalgie, très poche de ses deux disques de jeunesse. L’excursion est engageante. On s’évade volontiers au fil de quelques morceaux comme On Mainau Island, un instrumental de deux minutes assez aérien, ou Landslide et ses chœurs extatiques. Toutefois, point de grande découverte au bout du chemin. Cette musique nous transporte pour nous amener souvent au même endroit.

Hugo Guyon
Articles similaires
Hot Chip, A Bath Full Of Ecstasy