Gardienne de la galaxie

 (c) Vanessa Ly

Vanessa Ly aborde son œuvre les yeux dans les cieux. Cette étudiante en graphisme à Sydney a créé son premier collage digital durant sa formation, avant de poursuivre le travail sur son compte Instagram, baptisé “Gimme Space Design“. « C’était un moment où j’avais besoin de prendre du temps. Et puis, je glisse toujours des étoiles dans mes productions ou une représentation de la Lune. » Skateboard sur les anneaux de Saturne, dunk avec un ballon à facettes, bronzette au bord de l’univers… Ces scènes de la vie pas très ordinaires jaillissent de l’imagination de la Néo-Calédonienne lorsqu’elle laisse son esprit divaguer, « allongée sur le sol pendant des heures ». Il lui arrive aussi de réinterpréter certains films (nul besoin de vous présenter Mia Wallace) ou d’utiliser ses propres clichés. Tenez : cette piste de ski, sous une féérique voie lactée. « J’ai pris cette photo en 2018, la première fois que j’ai vu la neige. Petite, j’avais tellement rêvé de ce moment renvoyant aux vacances, que j’ai ajouté cette bouteille de lait en référence à l’enfance ». Chaque image est conçue comme une métaphore, chaque ciel retravaillé dans une palette intense. Mais d’où vient cette fascination pour notre galaxie ? « J’aime m’évader dans cet infiniment grand pour mieux me retrouver », confie la jeune femme de 23 ans. A partir de ses collages, plébiscités sur Internet, elle confectionne depuis peu des chemises, mais souhaiterait surtout être exposée dans une galerie. La tête dans les étoiles donc, mais les pieds sur Terre.

A LIRE AUSSI : L’INTERVIEW DE VANESSA LY

Marine Durand
Articles similaires
(c) Vanessa Ly

Le Naufrage de Bienvenu,
Barrage du Piney, Saint-Chamond, 2017