Home Musique Low

Eloge de la lenteur

Low (c)Paul Husband

Low, c’est l’histoire d’une réaction. Lorsque le groupe naît, en 1993, l’alternative rock et son pendant viril et turbulent, le hardcore punk, font loi. Face à ce déluge de boucan, le trio de Duluth (Minnesota) débranche les guitares et joue façon Bibie : tout doucement. À tel point qu’un journaliste nommera ceci “slowcore” – Codeine ou Idaho héritant eux aussi de cette étiquette encombrante et réductive. Vingt-cinq ans plus tard, les voix d’Alan Sparhawk et Mimi Parker font toujours des merveilles mais le couple, qui a toujours refusé de se laisser enfermer dans un style réagit, une fois encore, contre l’époque. Le dernier LP en date, Double Negative (2018) a d’ailleurs fait du bruit (pour une fois !) dans le Landerneau indie rock. Il faut dire que les Américains ont signé un disque étrange, étonnant, où la beauté du chant se pose sur un tapis en papier de verre. Un habillage sonore en écho à la noirceur de paroles désespérées qui redonnent, paradoxalement, foi en la force de ce groupe intimiste.

Thibaut Allemand
Articles similaires
© Julian Broad

© DR