Rétromanie

The Lemon Twigs (c)Olivia Bee

En concevant leur deuxième album comme un opéra-rock psyché, The Lemon Twigs a vu grand. Et loin… en arrière. On se laisse cependant cueillir par ces chansons bigger than life et leur dextérité jamais ostentatoire – ou si peu.

Un chimpanzé élevé comme un humain, et harcelé par ses camarades de classe. Voici le prétexte de Go to School, dernier né des frères D’Addario, petits prodiges (20 ans à peine) de Long Island. Pas besoin d’être psy pour déceler l’aspect autobiographique de la chose. Nos deux singes savants n’ont pas été traînés de force sur les scènes du monde entier (ils postaient leurs premières compositions sur YouTube à l’âge canonique de… sept ans). N’empêche : le fait d’être rejeté, moqué par ses pairs, ils ont connu. Ce qui explique pourquoi les deux frangins multi-instrumentistes se sont réfugiés dans la musique. Celle d’une décennie qui n’est pas vraiment la leur : 1965-75. Pas leur époque, vraiment ? Allez savoir : en nos temps rétromaniaques, voir deux gonzes en pattes d’eph et chemises lycra n’étonne plus grand monde. Ce qui surprend, en revanche, c’est la maestria avec laquelle ils manient l’art de la composition et des harmonies vocales. Aidés, dans leur dernier disque, par Todd Rundgren, Jody Stephens (des légendes Big Star) et… leur môman, Brian et Michael donnent corps à leurs fantasmes pop, traversés des fantômes d’Elton John et de Van Dyke Parks, des Beatles et de Queen. Totalement anachronique, donc totalement dans l’air du temps.

Thibaut Allemand
Concert(s)
The lemon twigs (+ Laure Briard)
Lille, L'Aéronef

Site internet : http://www.aeronef-spectacles.com/

01.03.2019 à 20h0023 > 18 €
Articles similaires
dEUS © Jose Carlos Nero

Stereolab © Steve Double