Icy and Sot

Surnommés les “Banksy iraniens”, Icy et Sot dénoncent les maux de ce bas monde à travers des fresques murales ou des installations engagées. Réfugiés à Brooklyn depuis 2012, ces frangins défendent leurs opinions politiques avec grâce et efficacité. Entourée de grillages et de barbelés, cette porte ouverte sur la mer se passe en effet de discours, n’est-ce pas ?

Articles similaires
Vue d'exposition © Laurent Lamacz

© Mike Stilkey