Persona

(Cinq7 / Wagram)

Persona débute avec des claviers et une voix profonde méditant sur la naissance d’un Bec. Naturaliste, philosophe et nonchalant, le crooner Bertrand Belin inaugure ainsi son sixième album avec une profession de foi qui contraste avec la suite. Il s’agit certainement de son disque le plus réussi depuis Hypernuit. Laissé en 2015 au bord d’un Cap Waller caressé de vents légers, le Bill Callahan français revient plus tumultueux, en commentateur de la cité, comme sur le diptyque Glissé redressé / Choses nouvelles. C’est Sous les lilas et Sur le cul que le Breton se révèle plus intime, avec deux sommets de délicatesse folk. L’album s’achève sur une charmante chronique sociale en talk over, l’auteur observant la vie de ses contemporains : « voilà ce qu’on peut dire de vivre ».

Mathieu Dauchy
Articles similaires