Home Best of Chroniques Balthazar

Fever

(PIAS)

Autorisons-nous ce cliché : en trois albums, Balthazar a imposé un son unique. Cette franchise affiche d’ailleurs des spin off avec les projets solos de ses deux principaux protagonistes (Warhaus de Maarten Devoldere et J.Bernardt alias Jinte Deprez). Leur griffe ? Une pop de fin de bastringue, un R’n’B élevé au grain où pointe une certaine mélancolie soutenue par des cordes et voix s’entrelaçant à merveille. Fever marque un tournant dans le règne des Belges (sans leur violoniste, ils composent en duo) mais pas dans leur démarche. Ils concilient toujours pop entraînante et poésie lasse, avec de belles trouvailles mélodiques. Les fans de la première heure préféreront sans doute la trilogie originale (Applause, Rats, Thin Walls), mais la recette demeure excellente.

Mathieu Dauchy
Articles similaires
Hot Chip, A Bath Full Of Ecstasy