Outer Peace

(Carpark Records)

Que devient Chaz Bear, alias Toro Y Moi ? Cette incarnation du cool et figure de proue de la très éphémère mouvance “chillwave”, a fait du chemin. La trentaine passée, il inscrit ce sixième album dans la lignée du précédent, Boo Boo. De fait, avec Outer Peace, le Californien pousse à fond les potards du groove, flirtant avec la house, sur-abusant de l’auto-tune sur plusieurs morceaux dont le jubilatoire Freelance. Une énergie assortie à des paroles désabusées, presque mélancoliques. Le morceau Ordinary Pleasure résume ce paradoxe avec sa basse funky répondant à des réflexions métaphysiques. On apprécie aussi les références disséminées çà et là, à Ariel Pink mais aussi LCD Soundsystem dans Laws of the Universe : « James Murphy is spinning at my house », pastichant le tube de ce dernier. Bref, Chaz fait définitivement partie de la famille indie et le prouve avec les collaborations choisies ici : le groupe de synthpop Wet, la perle du R’n’B Abra, l’électro downtempo de Instu- pendo. Seul regret, ces featurings ne sont pas toujours sensationnels et manquent un tantinet de punch. On pardonnera cette fausse note, tant l’ensemble est réussi.

Hugo Guyon
Articles similaires