Haroun, Guillermo Guiz, La Bajon, Max Bird

Ils sont corrosifs, burlesques ou lucides… mais pareillement hilarants. Ces quatre valeurs sûres (ou en devenir) de la gaudriole débarquent près de chez nous pour le meilleur et le rire – et ce n’est pas de la blague.

Haroun

Ne pas se fier à son look de premier de la classe. Derrière ces petites lunettes carrées se cache un redoutable sniper. Cet ancien étudiant en école de commerce décrypte notre époque dans la grande tradition du stand-up, raillant aussi bien l’intégrisme religieux que l’écologie, nos petites contradictions ou soubresauts politiques – « à BFM, ils ont qualifié certains gilets jaunes de “modérés”. Tu sens que les musulmans leur manquent… ». Un jeune homme bien dans son temps, en somme.

>> Lille, 11.01, Sébastopol, Complet !, www.theatre-sebastopol.fr // Bruxelles, 12.01 La Madeleine, Complet !, www.la-madeleine.be // Libramont, 28.02, Centre culturel, 20 h 15, 32 € www.cclibramont.be


La Bajon

Cette petite brune s’est distinguée sur le Net avec des sketchs politiques « tournés à l’arrache ». Dans la peau de la députée corrompue ou de l’avocate de Macron, Anne-Sophie Bajon passe les puissants à la soude caustique, toujours raccord avec l’actu, quitte à écrire ses vannes avant de monter sur scène – « Le Pen ? Elle est aussi solide qu’un immeuble marseillais ». Elle est ici accompagnée d’un second larron chargé de l’interviewer, à qui elle lance sa fameuse réplique : « vous couperez » – mais la plus tranchante, c’est elle.

>> Lille, 24.01, Casino Barrière, 20 h 30, 29 €, www.casinosbarriere.com // Arras, 10.03, Casino 17 h 30, 29 / 23 €, www.arras.fr // Béthune, 04.04, Théâtre municipal, 20 h 30, 22 > 11 €, www.theatre-bethune.fr


Guillermo Guiz

Avant de nous plier en deux avec ses horreurs, ce ket d’Anderlecht (« où se situe le siège social de Confessions intimes ») fut un espoir du football belge, puis gérant de discothèque, journaliste… Guy Verstraeten de son vrai blase (qu’il n’aime pas, car « ça pue le sexe entre vieux »), remonte aujourd’hui le fil de sa vie, raconte ses premiers émois (notamment son concept du « viol altruiste »), ses opinions sur tout et (surtout) n’importe quoi. A-t-il un bon fond, comme l’annonce son spectacle ? Pas sûr…

>> Béthune, 24.01, Théâtre municipal, 20 h 30 22 > 11 €, www.theatre-bethune.fr (+ Vérino) // Lesquin, 25.01, Centre culturel, 20 h, 10 / 6 €, www.centrecultureldelesquin.fr


Max Bird

Compliquée, la science ? Plutôt tordante. Surtout avec Max Bird. Ancien étudiant en biologie, passionné d’ornithologie (d’où son surnom), ce Tourangeau vulgarise la biologie moléculaire ou la mythologie en sautillant et grimaçant, comme si Jim Carrey présentait C’est pas sorcier. Dans L’Encyclo-spectacle, ce conférencier déjanté imite le vélociraptor, détaille les effets de l’alcool et dézingue les idées reçues. Bref, il stimule les neurones autant que les zygomatiques.

>> Lille, 31.01, Sébastopol, 20 h, 34 > 25 €, www.theatre-sebastopol.fr // Dunkerque, 02.04, Kursaal, 20 h, 25 €, www.dunkerquekursaal.com

 

Julien Damien
Articles similaires