Un peu plus près des étoiles

© Elisabeth Blanchet

L’an 2019 vient de démarrer. Que va-t-il encore nous tomber sur la tête ? En matière de prédictions, un nom s’impose depuis déjà plus de cinq siècles : celui de l’astrologue, scientifique, médecin (ou charlatan) Nostradamus. Pour tenter de comprendre la fascination qu’il suscite toujours, voyage au cœur de ses prophéties et de sa maison-musée, dans le sud de la France.

C’est dans la charmante bourgade médiévale de Salon-de-Provence, également connue pour ses savons, sa culture de l’olivier et sa base de pilotes de chasse, que Nostradamus s’installe en 1547. Il y épouse une jeune veuve et prend ses quartiers dans une maison du centre, transformée aujourd’hui en un musée dédié à son œuvre. Passionnée par son métier de conservatrice, Lucette Monje raconte l’histoire de cet homme qu’elle admire : sa naissance en 1503 à Saint-Rémy-de-Provence, ses études à Avignon puis Montpellier où il devient médecin, apothicaire, astrologue. Elle évoque aussi sa rencontre avec Rabelais, son escale à Agen, son premier mariage, une épouse et deux enfants qu’il perd à cause de la peste… Puis Salon et cette autre vie qui commence. Intarissable et d’une érudition impressionnante, Lucette s’attarde devant les dix scènes où des personnages de cire s’animent sous une lumière changeante. On surprend ici Nostradamus enfant dans un verger, là s’échinant dans son cabinet. Plus loin, Rabelais soigne un patient avec, au premier plan, du matériel d’imprimerie d’époque. « Ce dernier élément est important car sans cette invention, tous les travaux de Nostradamus seraient passés inaperçus », souligne Lucette.

L'astrolabe (ou "preneur d'étoiles"), outil fétiche de Michel de Nostredame.

L’astrolabe (ou “preneur d’étoiles”), outil fétiche de Michel de Nostredame.

La cour des grands

Eh oui, c’est grâce à ses fameux écrits que Michel de Nostredame, de son vrai nom, est mondialement connu. « Il compose d’abord des almanachs et des éphémérides. Puis en 1555, il publie le livre des Centuries, composé de cent quatrains prophétiques, qu’il complète par un second ». Le succès ne se fait pas attendre. La même année, Catherine de Médicis l’invite à lire l’avenir de la royale progéniture. Une pièce du musée lui est d’ailleurs dédiée. Sa statue imposante et un tantinet flippante se reflète dans un miroir, sur lequel sont aussi projetés les visages des enfants rois décédés. « En 1564, la Régente se déplace cette fois à Salon. Nostradamus devient son conseiller et annonce le règne du jeune Henri de Navarre, qui deviendra Henri IV », commente notre guide. Elle ajoute que la reine et l’astrologue échangeaient de nombreuses correspondances. Selon certaines rumeurs, ils auraient même été amants… Mais tel n’est pas l’avis de Lucette. Ni de Patrick Bouvier, qui décrypte avec passion ces oracles.

Report_15-NostradamusDans les poèmes de Michel

« C’était un homme loyal, un visionnaire soutenu par une force surnaturelle. Il reste l’ordinateur le plus puissant au monde », déclame ce sexagénaire au sens de l’humour aigu. Le Varois est convaincu de comprendre ses œuvres, pourtant libellées dans un « mélange de français du XVIe siècle, d’occitan et de latin ». Ancien marin, Patrick lui a voué une grande partie de sa vie. « Ça m’est tombé dessus en 1979. Je voulais rédiger des prédictions, des fadaises, des bêtises pour gagner des sous et on m’a offert un livre sur Nostradamus. J’ai tout de suite senti que cet homme avait laissé quelque chose. Il m’a envoûté ». Cet autodidacte essaie alors de traduire les écrits du prophète. Mais, dix ans plus tard, alors qu’il s’apprête à tout brûler, il tombe sur cette phrase mystérieuse : « mis le sens de clef ». Il ne peut pas abandonner, se remet au travail et conçoit une technique de décodage unique. « Il faut lire lettre par lettre et non mot par mot, savoir aussi que certaines lettres peuvent en signifier d’autres ». Patrick évoque aussi le son des mots. D’ailleurs, il les lit à voix haute. « C’est dingue, parfois je lui pose des questions et j’obtiens ses réponses quelques quatrains plus tard ». Ayant distingué son nom dans ces prédictions, il est persuadé d’être le « scribe de Nostradamus ».

P. BouvierA travers les siècles

Patrick n’est pas le seul à être fasciné par le grand homme. A Fort Worth au Texas, Victor Baines étudie depuis 1982 les prophéties du Salonais. « Lors des attentats du 11 septembre, nous avons observé des millions de visites sur notre site. J’avais en effet annoncé un acte terroriste impliquant des Musulmans à New York par avion ou par missile, quelques années auparavant », assure l’Américain. D’ailleurs, beaucoup de ses prédictions se sont révélées vraies ». Pêle-mêle, il cite le grand incendie de Londres en 1666, l’arrivée de Napoléon au pouvoir, le travail de Louis Pasteur, les premiers pas sur la Lune, la Guerre du Golfe… Lucette reste sceptique. « De son vivant déjà, il ne faisait pas l’unanimité, on l’appelait “Monstradamus”. De plus, ses écrits donnent lieu à des milliers d’interprétations, ajoute-t-elle. Cela peut parfois être dangereux, et influencer des gourous comme le Japonais Shoko Asahara de la secte Aum et son attentat au gaz sarin, en 1995 ».

Attention, danger !

Lucette Monje se souvient aussi de cette journée bien particulière du 11 août 1999. La municipalité avait prévu des débordements. Le couturier Paco Rabanne, s’inspirant du quatrain 72 de la centurie X*, avait “vu” la chute de la station spatiale Mir sur Terre, la destruction de Paris et de grandes cités du sud de la France ! Lucette passa la journée accompagnée de deux policiers et fut assaillie de coups de téléphone. Alors pour elle, pas question de jouer à Madame Soleil : « dans cette maison, on ne s’intéresse pas au côté sulfureux de cette œuvre ». Une précision qu’elle doit sans cesse apporter car les questions des visiteurs ne manquent pas. Dernière en date : « Les gilets jaunes vont-ils poursuivre leurs actions en 2019 ? ».

Une vie gravée dans la pierre.

Une vie gravée dans la pierre.

Culte

Aujourd’hui, les rues de Salon-de-Provence sont marquées par l’empreinte de Michel de Nostredame : statues, fresques murales, brasserie et sucreries portent son nom. Il y a aussi des lieux emblématiques comme la Collégiale Saint-Laurent où gisent ses ossements. L’office du tourisme propose enfin des parcours et des produits dérivés comme ces tee-shirts pour enfants à l’effigie “Nostraminus”. Une des responsables confirme : « on vient du monde entier pour s’imprégner de son lieu de vie. Certains se recueillent pendant des heures dans l’église où il repose, espérant une connexion avec lui ». Se tient aussi chaque printemps le festival Nostradamus, grand raout international des médecines douces, du bien-être, des sciences et de l’ésotérisme. Tout un programme, dans lequel Patrick Bouvier est inscrit cette année. Il exposera pour la première fois au grand public comment il est devenu le scribe de Nostradamus.

___________________

* « L’an mil neuf cens nonante neuf sept mois, Du ciel viendra un grand Roy d’effrayeur : Resusciter le grand Roy d’Angolmois, Avant après Mars regner par bon heur. »

Texte & photo : Elisabeth Blanchet

Astres et désastres

Selon Victor Baines, « le réchauffement climatique va provoquer d’énormes inondations qui entraîneront des sécheresses et famines à répétition avant la fin de notre siècle. Il y aura aussi plus de guerres en Europe dans les décennies à venir. Dans un futur plus proche, Donald Trump pourrait démissionner ou être limogé. Des tremblements de terre devraient aussi avoir lieu en Asie, en Europe et en Amérique en 2019 ». Patrick Bouvier voit quant à lui un accident de sous-marins nucléaires en Europe du Nord en 2028. Lucette Monje s’en tient aux paroles de Nostradamus, qui n’aurait pas prévu la fin du monde avant… 3797. Ouf !


 

La Maison de Nostradamus

Salon-de-Provence, rue Nostradamus, lun, mer, jeu ven, sam & dim : 13 h 30 > 18 h, 5,10 / 3,30 €, www.salondeprovence.fr

Le festival Nostradamus

Salon-de-Provence, 18 & 19.05, www.festivalnostradamus.com

En savoir plus

Pour devenir un as du décryptage, rendez-vous sur le site de Patrick Bouvier : www.nostradamusbp.fr

Pour bénéficier des prédictions de Victor Baines : www.nostradamususa.com

Articles similaires