Retour de flamme

En 1998, la France soulevait la Coupe du Monde, Titanic remplissait les salles obscures et Monica Lewinsky défrayait la chronique. Quoi d’autres ? Massive Attack publiait Mezzanine, son troisième album devenu culte, ici ressuscité le temps d’une tournée. Vingt ans plus tard, les Bristoliens ont perdu des copains mais se défendent toujours bien sur scène, promettant un sacré trip optique.

Nom de nom !

Formé à Bristol à la fin des années 1980 par Robert Del Naja (3D), Grant Marshall (Daddy G) et Andrew Vowles (Mushroom, perdu en route), le groupe tient son nom d’un tag du street-artiste Brim Fuentes, posé suite à une descente de police lors d’une rave party. Au moment de la guerre du Golfe, certains mots étant interdits dans les médias, le collectif ampute un temps son blaze pour devenir “Massive”, tout court.


Give me five

Infinitude Sympathy (sur Blue Lines,1991), Karmacoma (Protection, 1994), Teardrop, Angel (Mezzanine, 1998), Butterfly Caught (100th Window, 2003)

 

Au pied du mur…

En 2016, un journaliste britannique affirmait que Banksy et 3D seraient la même personne. Selon Craig Williams, les dates de tournée du groupe et les apparitions d’oeuvres du street-artiste coïncident étrangement. Robert Del Naja (par ailleurs, ex-graffeur…) a souvent démenti. Les deux hommes seraient simplement amis. La piste fut toutefois relancée en juin dernier lorsque le DJ Goldie avait lâché : « Donnez-moi une bulle, collez-la sur un T-shirt avec Banksy écrit dessus, et voilà. Ça se vendra. Sans vouloir manquer de respect à Rob. Je pense que c’est un artiste brillant, qui a révolutionné le monde de l’art », avant de passer à autre chose, l’air embarrassé. Mais qui est ce fameux “Rob” ?


 

Zik_Massive-Attack_Baby-footFous de baby

Daddy G et 3D nourrissent une grande passion : le baby-foot. Ils en transportent une version pliable en tournée, dans une grande valise, histoire de s’envoyer des roulettes (et quelques bières) dans les loges.


 

A la pointe

En 1998, avec Mezzanine, ils furent parmi les premiers à proposer un album complet en téléchargement légal sur leur site. Vingt ans plus tard, nos Anglais innovent toujours, en sauvegardant ce même disque sous forme… de brins d’ADN. Ainsi séquencée puis conservée dans des perles de verre nanométriques, cette musique pourra être préservée des milliers d’années. Mais sera-t-elle encore à la mode ?

 


Mezzanine

Zik_Massive-Attack_mezzanine

On se souvient des basses sombres et des guitares aiguisées d’Angel, du downtempo et de la voix de cristal de Liz Fraser sur Teardrop ou des échos reggae de Risingson… Parfait mélange de trip-hop ténébreux, de dub angoissant, de soul et d’electropop hypnotique, ce troisième album demeure la pierre angulaire de la carrière des Bristoliens.


B comme Bristol

Terre de street-art (où naquit Banksy, donc), Bristol fut aussi, dans les nineties, le berceau d’un son dépressif, électronique, moite et dérivé du hip-hop : le trip-hop. Outre Massive Attack (avec Blue Lines en 1991) Portishead, Morcheeba ou Tricky en demeurent les plus célèbres ambassadeurs.


Salut les copains

Parmi les “guests” citons Tricky (membre du groupe jusqu’en 1994 et la sortie de Protection), Horace Andy, qui honore de ses bonnes vibes reggae cinq albums du groupe (de Blue Lines à Heligoland) Sinead O’Connor, posant sa voix sur 100th Window, ou encore Madonna (I Want You) Damon Albarn et bien sûr Liz Fraser, inoubliable sur Mezzanine.

Concert(s)
MASSIVE ATTACK : MEZZANINEXX1
Bruxelles, Palais 12
31.01.2019 à 20h0051€
Articles similaires
© Andy Willsher

(c) Will Robson Scott