Manu Payet, Julie Ferrier, Alex Ramirès, Fabrice Eboué

Ils sont provocateurs, burlesques ou tendres… mais pareillement hilarants. Ces quatre valeurs sûres (ou en devenir) de la gaudriole débarquent près de chez nous pour le meilleur et le rire – et ce n’est pas de la blague.

Manu Payet

Manu se remet en marche. Dix ans après ses débuts sur scène, le Réunionnais puise dans sa vie la matière de ce deuxième one-manshow. Le quadragénaire danse sur ses morceaux préférés, ressasse sa haine pour son prof d’Espagnol de quatrième ou ses déboires conjugaux. « Faites comme moi, sauvez votre couple en démarrant une bonne série américaine, dit-il. C’est une femme, elle ne partira pas avant la fin de la saison… ». A rebours de l’acidité ambiante, cet éternel ado injecte un peu de candeur dans ce monde de brutes. La farce tranquille, quoi.

>> Roubaix, 08.12, Le Colisée, 20 h, 39 > 15 €, www.coliseeroubaix.com // Arras, 02.03.2019, Casino d’Arras, 20 h 30, 35 €, www.arras.fr


Julie Ferrier

Fan des Deschiens et de Jacques Tati, cette ex-circassienne a trouvé chez les premiers son sens de l’absurde et chez le second celui du burlesque. Dans son dernier spectacle, à ma place, vous Ferrier quoi ?, elle chante, danse, jongle et nous plie en deux. Entourée de quatre joyeux drilles, la Parisienne revisite ses personnages farfelus, tour à tour poupée grandeur nature (“Karbie”) ou styliste loufoque, et en invente d’autres comme la roller- girl un poil vulgaire. En somme, un joli cabaret… de cas barrés.

>> Lille, 09.12, Casino Barrière, 18 h, 37 > 31 €, www.casinosbarriere.com


 

Alex Ramirès

A l’instar de Vincent Dedienne auquel il succède dans Quotidien, Alex Ramirès s’amuse de son homosexualité de manière jouissive – avec une élasticité faciale digne d’un Jim Carrey. Dans Sensiblement viril, le Roussillonnais déplore la trop grande tolérance de ses proches. Heureusement il y a son frère, « pas fan du concept ». A ce père de deux fillettes, il rétorque : « il mate La Reine des neiges tous les matins et boit son café dans une tasse Hello Kitty… alors, c’est qui la tarlouze ? ». Ça, ça fait mâle.

>> Lille, 12.12, Le Splendid, 20 h 30, 28 €, www.le-splendid.com // Bruxelles, 13.12 Théâtre de la Toison d’or, 19 h (21 h, complet !) 25 > 10 €, www.ttotheatre.com


 

Fabrice Eboué

Comme l’annonce son troisième one-man-show, Fabrice Eboué n’a « plus rien à perdre »… sauf quelques cheveux. Certes, la tignasse s’est un peu clairsemée, mais le verbe est toujours aussi acide. C’est bien simple, il tape sur tout ! Le réchauffement climatique (comparant la forêt amazonienne à sa calvitie), l’affaire Weinstein, les végans ou les terroristes. « Si ça c’est pas du travail d’Arabe », lance-t-il en parlant du crétin s’étant fait sauter seul au Stade de France. Attention, spectacle explosif.

>> Bruxelles, 18.12, Théâtre Saint-Michel, 20 h, 39 > 29,50 €, www.theatresaintmichel.be // Liège, 19.12, Le Forum, 20 h, 39 > 29,50 €, www.leforum.be // Maubeuge, 14.03.2019, La Luna, 20 h, 20 / 15 €, www.lemanege.com // Lille, 15.03.2019, Sébastopol, 20 h 30, 45 > 37 €, www.theatre-sebastopol.fr  

Julien Damien
Articles similaires