Show cacao

Offrir une boîte de chocolats belges à Noël ? C’est sympa, mais surfait. Pour surprendre vos amis, privilégiez le portrait, de préférence peint avec la précieuse fève de cacao, comme Jean-Marie Dessard. Ce sexagénaire conjugue art et dessert pour côtoyer les célébrités de ce monde.

De Belmondo à Dustin Hoffman, en passant par Lady Gaga ou Leonardo Di Caprio, voilà plus de 30 ans que ce Liégeois croque ses stars préférées. Pas n’importe comment : en immortalisant leur bobine… avec du chocolat. « Je voulais leur laisser un petit souvenir de Belgique, mais autre chose que des pralines, voyez ? ». Dans son atelier de Lantremange, un village près de Liège, ce jeune retraité de 66 ans a inventé une technique unique. Il fixe d’abord une pâte en sucre sur une planche, puis utilise ce support comme une toile. Il la peint ensuite en trempant son pinceau dans un chocolat liquide, noir et pur. « Avec cette difficulté que le sucre boit très vite la matière, comme l’aquarelle est absorbée par le papier. On ne peut donc revenir en arrière… J’avance ainsi graduellement, du plus clair au plus foncé, laissant régulièrement sécher ». Pour le reste, il travaille à partir de photos, « même si j’aurais bien demandé à Sharon Stone de poser pour moi quelques heures…».

Jacques Brel, bien sûr !

 

Merci pour le chocolat

Celui que Franquin baptisa « le virtuose du chocolat » affiche quelque 200 tableaux au compteur, et a rencontré plus de la moitié de ses modèles (« certains sont plus sympas que d’autres… »). Cette passion lui offre surtout « une belle revanche sur l’éphémère, ajoute cet ancien professeur de cuisine spécialisé dans l’ornementation. Dans ce métier, on passe des heures à préparer un joli buffet, à dessiner le portrait des mariés sur un gâteau… Mais en moins de temps qu’il ne faut pour le dire, tout est englouti ».

Avec RenaudDésormais, ses œuvres sont certes immangeables, mais impérissables. « Jean-Paul Belmondo conserve son portrait depuis 28 ans ». Détenteur de plusieurs records inscrits dans le Guinness Book (dont celui de la plus grosse cloche en sucre : 8 mètres de haut, 1 tonne et demie), Jean-Marie Dessard n’est jamais avare de défis. En 1993, il s’était illustré sur la plateau de Coucou, c’est nous ! (où il a rencontré Dustin), en taillant une chaîne de plus d’un mètre de long dans une simple pomme de terre. Le prochain challenge ? Sculpter un Doudou en chocolat de six mètres pour Mons, en avril 2019. Pas de doute : la vedette, c’est lui !

A LIRE AUSSI : DISGUSTING FOOD MUSEUM

A LIRE AUSSI : LE NOBLE ART DE LA BROUILLE

A LIRE AUSSI : PSYCHOLOGIE DE LA CONNERIE

Julien Damien
Articles similaires