Destins Réanimés

Décembre 2008 : Tsahal lance contre Gaza une offensive baptisée “Plomb durci”. S’ensuivront trois semaines de bombardements et une invasion terrestre. Au total, 1315 Palestiniens et 13 Israéliens y trouveront la mort. Stefano Savona revient sur cette tragédie en s’intéressant à une famille : les Samouni.

Une petite fille dit en souriant qu’elle ne se souvient d’aucune histoire. Un bâton à la main, elle trace pourtant dans le sable quelques traits qui sont comme l’esquisse du film à venir. C’est d’ailleurs d’un trait qu’elle indiquera où se dressait le sycomore, détruit par l’armée israélienne, autour duquel s’organisait la vie de sa famille. L’année d’avant, 29 de ses proches ont été tués dans une attaque aérienne. Comment dire cela ? Comment le montrer, alors que le gouverne- ment de Netanyahou n’a autorisé ni les journalistes, ni les cinéastes à entrer en Palestine durant cette période, préférant servir une propagande officielle ? Aux prises de vue réelles, Stefano Savona mêle des séquences d’animation. Elles surgissent tantôt comme des bouffées d’inquiétude ou des rêveries, tantôt comme la reconstitution des heures entourant la mise à mort des Samouni. Ces dessins s’arrachent à la noirceur de l’écran grâce à une technique de grattage développée par l’artiste Simone Massi. L’image rappelle ainsi cette terre que les paysans travaillent depuis des générations. Creuser le papier ou le sol, raconter ou cultiver traduisent une même exigence : celle d’avoir à soi un lieu où vivre. Un endroit aussi fertile pour l’imaginaire que la nourriture.

Raphaël Nieuwjaer
Documentaire De Stefano Savona. Sortie le 07.11
Articles similaires